Chateau de Pibarnon – Bandol


« Le mourvèdre démontre son génie en se livrant ici sous un aspect charmeur et velouté. A Pibarnon, ce macho latin s’habille de soie et cultive le baisemain. Capable d’entonner ailleurs de méchantes diatribes, voire des dialogues de sourds, ce cépage tient ici un véritable discours, intelligent et cultivé, expression d’un terroir unique, le discours du banquet antique qui naquit un jour sur les rivages de la méditerranée. »

Pierre CASAMAYOR

Porté par la personnalité solaire et généreuse d’Eric de Saint Victor le Château de Pibarnon porte haut les couleurs de la Provence. Depuis la colline du Télégraphe, on domine toute l’appellation et la terrasse du domaine offre un panorama à couper le souffle. Après la succession de virages qui nous ont amenés jusqu’au domaine, on s’y repose un peu et on admire la majesté du paysage et des restanques qui se succèdent en amphithéâtre sur lesquelles murissent les grappes de mourvèdre, cépage roi de Bandol.

Le décor est posé … On entre alors au Château et un couloir vouté nous conduit à la salle des foudres dans lesquels murissent lentement les vins des vendanges précédentes. Ici se forge le caractère de Pibarnon.

 

Le domaine

Lorsque Henri de Saint Victor vint s’établir en Provence en 1978, le Château de Pibarnon ne comptait que 3 hectares de vignes.
Porté par la foi des néophytes, amoureux fou du site, il entreprend de développer le domaine gagnant sur la maigre garrigue calcaire parcelle après parcelle.
Après un véritable travail de reconstruction des restanques, le domaine atteint aujourd’hui environ 50 hectares de vignes réparties tout autour du château.
Le sol maigre et calcaire reposant sur des marnes bleues, l’altitude de 300 mètres tempérant les ardeurs du soleil varois, la multiplication des expositions, tout est mis en œuvre pour réaliser au Château de Pibarnon un des plus grands vins de Provence.
Rejoignant le Château dans le courant des années 90, Eric de Saint Victor est maintenant à sa tête depuis une dizaine d’années. Entouré d’une équipe jeune et talentueuse, il continue à faire rayonner Pibarnon.

A la Vigne

Conçu comme un vrai vin de terroir, Pibarnon est issu de vignes travaillées. Ici, point de désherbant ni de pesticide. Les sols sont labourés, et éventuellement enrichis de quelque engrais organique si le besoin s’en fait sentir.
Lorsque les raisins ont atteint leur maturité optimale, ils sont vendangés manuellement, triés et portés en cave dans de petites caisses pour ne pas les abîmer.

A la cave

Construits autour du mourvèdre à plus de 90 %, les rouges de Pibarnon défieront le temps. Après un égrappage partiel, la vendange est mise en cuve pour une lente fermentation qui dure plus de trois semaines. Des pigeages réguliers viennent immerger les parties solides (rafles, peaux, pépins) afin d’assurer une meilleure extraction des tanins. Ensuite le vin est élevé dans des foudres pendant 20 mois environ.

Le rosé et le blanc, issus de pressurages directs, sont élevés en cuve pendant 6 mois et ne sont commercialisés qu’au printemps suivant la vendange.

Les Vins

Le rouge de Pibarnon peut s’apprécier jeune. C’est alors son style extravagant et méridional qui prend le dessus. C’est l’âge des fruits. Avec le temps naissent des notes plus profondes de fleurs, d’épices et même de truffes apportant à Pibarnon la plénitude de la maturité.

Le rosé de Pibarnon, comme les plus grands Bandol rosés, réussit la synthèse entre générosité et puissance d’un côté et fraîcheur et délicatesse de l’autre.

Moelleux et subtils, le blanc du domaine conjugue bouquets de fleurs et paniers de fruits blancs.

Pour plus de détails concernant le domaine, suivez le lien : Château de Pibarnon.

Pin It on Pinterest